Travaux de plomberie et sanitaires : À quelles aides prétendre ?

Dans tout logement, l’installation de la plomberie et des sanitaires est incontournable. En plus d’améliorer le confort des habitants, ces éléments peuvent aider à optimiser la performance énergétique de l’habitation. Cependant, la réalisation de ces travaux peut s’avérer très couteuse, que ce soit pour une nouvelle construction ou pour des rénovations. Pour cela, toute aide ou subvention est la bienvenue. À cet effet, l’État met à disposition plusieurs types d’aides financières. Toutefois, l’acquisition de celles-ci est subordonnée à quelques conditions spécifiques. Découvrez dans cet article les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour des travaux de plomberie et sanitaires.

Les aides de l’État pour l’économie d’énergie

L’État a décidé d’accompagner les particuliers qui désirent investir dans une consommation d’énergie plus durable. Pour cela, il propose une batterie d’aides et de subventions.

A lire également : Comment peindre un mur qui n'est pas lisse ?

L’Eco-prêt à taux zéro

L’Eco-prêt à taux zéro est une aide qui permet de financer les travaux ayant pour but d’améliorer la performance énergétique du logement. Il est accordé sans condition de ressources. Son montant dépend principalement des types de travaux que vous souhaitez réaliser. À titre d’exemple, pour l’installation d’un chauffe-eau, l’Eco-prêt à taux zéro peut aller jusqu’à 7000 euros. Toutefois, pour bénéficier de cette aide, vous devez :

  • faire réaliser les travaux par un professionnel disposant du label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), comme le plombier La Rochelle ;
  • effectuer les travaux dans votre logement principal.

Le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH)

Le PAH est un financement attribué pour les travaux de réparation, d’amélioration, d’assainissement et d’isolation thermique. Il est octroyé par la mutualité sociale agricole ou la caisse d’allocations familiales. Pour l’obtenir, vous devez remplir un formulaire auquel vous aurez à annexer un devis des travaux. Le prêt à l’amélioration de l’habitat prend en compte 80% des travaux de plomberie avec un plafond fixé à 1067, 14 euros.

A lire aussi : Comment rénover un bâtiment ?

Les certificats d’économie d’énergie

Les Certificats d’Économie d’Énergie sont des primes octroyées aux particuliers par les fournisseurs d’énergie. Ils sont ouverts aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires. Pour les obtenir, vous devez effectuer des travaux visant à l’optimisation de la performance énergétique de votre logement. De plus, la construction de ce dernier doit avoir été achevée depuis plus de deux ans.

L’aide de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat)

Outre les accompagnements de l’Etat, vous pouvez aussi bénéficier de l’aide de l’Anah avec son programme « habiter mieux sérénité ». Celui-ci a été créé pour venir en aide aux ménages disposant de ressources modestes et très modestes. L’aide de l’Anah peut être utilisée pour financer tout type de travaux de rénovation énergétique visant à optimiser le confort thermique, à participer à la lutte contre le réchauffement climatique et à réduire votre facture énergétique. Vous pouvez aussi en faire usage pour financer des travaux d’installation comme les toilettes, cabine de douche, et autres équipements. Toutefois, pour profiter de l’aide de l’Anah, vous devez remplir quelques conditions à savoir :

  • l’habitation doit être une résidence principale ayant une ancienneté de 15 ans ;
  • les travaux doivent être effectués par un spécialiste certifié Qualibat, comme la société Proclim (https://proclim17.fr) ;
  • le logement doit être localisé sur le territoire français ;
  • les travaux doivent entrainer une baisse de 25 % au moins des besoins en énergie primaire de l’habitation.

Show Buttons
Hide Buttons