La tendance est à l’extension de maison

En quête d’une solution adéquate pour agrandir l’intérieur ? L’extension en bois revendique son titre de solution écolo et design. En plus, elle se greffe à toutes les maisons, en cube contemporain ou adossé au mur de la maison. Voici quelques idées pour vous inspirer.

Quelles sont les différentes formes d’extension ?

Lire également : Comment faire une plage de piscine en béton ?

Une maison vit avec ses occupants. C’est ainsi qu’elle n’est pas figée et tend à évoluer, comme augmenter en surface. Depuis des années, le bois s’est imposé comme étant le matériau le plus utilisé dans le cadre d’une rénovation ou d’une extension de maison. Il permet de personnaliser la façade pour la transformer en bureau supplémentaire, en chambre ou en cuisine.

Une extension se décline sous plusieurs versions, que ce soit accolée à la maison en rez-de-chaussée ou à l’étage. En plus de permettre un aménagement esthétique, le bois est respectueux de l’environnement et du développement durable. En plus, les travaux se réaliseront vite, étant donné que la structure en bois est souvent prédécoupée et prête à assembler. Pour trouver des professionnels pour ces travaux, il suffit de cliquer ici.

A voir aussi : La chaise de bar idéale : Guide d'achat pour trouver le style de salon idéal

Quelles sont les formalités et les délais pour agrandir sa maison ?

Les démarches pour un projet d’extension de maison se font auprès du service de l’urbanisme de la mairie. Bien que les dossiers soient simples, il est indispensable de répondre à des conditions précises de présentation. Ainsi, il est indispensable de faire appel à des professionnels pour éviter toutes erreurs. Les formulaires sont téléchargeables sur le site officiel du service public et à déposer sur place contre récépissé ou par courrier recommandé avec accusé de réception.

La demande d’autorisation doit contenir :

  • 4 exemples pour un permis de construire classique ;
  • 2 exemplaires pour une déclaration préalable.

La réception des documents est la preuve du début des délais d’instruction du dossier. Les délais sont les suivants :

  • 1 mois pour une déclaration préalable ;
  • 2 mois pour un permis de construire.

Pour les dossiers incomplets, le service d’urbanisme devra le signaler dans un délai de 1 mois. L’intéressé doit apporter les précisions demandées dans les 3 mois suivant ce signalement.

Bon à savoir

Le silence de l’administration dans les délais impartis signifie acceptation tacite. Il faut toutefois attendre 2 mois avant de commencer les travaux.

Il est possible de réaliser une extension sans obtenir un permis de construire. Les travaux ne devront pas faire plus de 20 m² en surface supplémentaire. En secteur urbain, cette surface peut s’élever jusqu’à 40 m² de surface supplémentaire. Pour plus de renseignements, il est indispensable de se renseigner auprès du service d’urbanisme de la mairie.