En quoi consiste un diagnostic immobilier ?

Lorsque l’on doit vendre ou louer son bien immobilier, le diagnostic immobilier doit être fait bien avant la transaction. Si vous envisagez de réaliser un achat ou d’intégrer un logement pour la location, vous devez vus intéresser à cette notion. Si vous ignorez tout à propos de cette pratique, cet article vous présente dans les moindres détails, ce qu’est un diagnostic énergétique.

Diagnostic immobilier : de quoi s’agit-il exactement ?

Commençons ce billet par une ébauche de définition. Le diagnostic immobilier consiste en un contrôle ou une évaluation de l’état d’un bâtiment. Il se réalise par un diagnostiqueur professionnel. Ce dernier est un expert des normes de construction. Grâce à ses qualifications, il s’assure du respect des règles en vigueur et de l’habitabilité de l’immeuble objet du diagnostic.

A lire aussi : Transformez votre espace de repos: l'importance d'humidifier la chambre pour un sommeil réparateur

Le diagnostic immobilier intervient avant la vente ou la location d’un bien. Les résultats du diagnostic sont consignés dans un dossier qui est transmis sur demande au locataire ou à l’acheteur. Ce dernier ne conclut l’achat ou l’achat qu’après s’être assuré de la bonne performance de la maison. De manière plus simple, le diagnostic permet au futur habitant d’un logement de s’assurer de son bon état.

Le diagnostic immobilier : une démarche obligatoire ?

Le diagnostic immobilier se décline sur plusieurs points. Autrement dit, plusieurs contrôles peuvent intervenir dans le cadre de la réalisation d’un diagnostic immobilier. On distingue jusqu’à neuf diagnostics immobiliers obligatoires. Vous devez alors y soumettre votre bien avant toute location ou mise en vente. Il s’agit entre autres des diagnostics amiante, électricité, gaz, plomb, termites, de performance énergétique, etc.

A voir aussi : Optez pour des escaliers sur mesure pour décorer votre maison en Normandie

diagnostic de performance

Pour chaque diagnostic, une durée de validité variable entre 6 mois et plusieurs années est prévue. Des conditions existent également pour déterminer la nécessité de réaliser un diagnostic ou un autre. Il est alors essentiel de se faire assister par une personne compétente pour en savoir davantage et faire les diagnostics immobiliers adéquats.

Comment faire un diagnostic immobilier ?

Pour réaliser un diagnostic immobilier, rien de plus simple. Vous devez contacter un diagnostiqueur professionnel et prendre rendez-vous pour une évaluation de votre bien. Vous trouverez de nombreux diagnostiqueurs en ligne de nos jours. Afin de bénéficier d’un service qualité, procédez à une comparaison pour identifier un diagnostiqueur qualifié qui possède toutes les preuves de ses qualifications.

Le professionnel déterminera les diagnostics à faire. Il s’en chargera lui-même au jour du rendez-vous. La durée d’un diagnostic immobilier varie en fonction de chaque maison. Pour chaque diagnostic, il faut toutefois compter entre 20 et 30 minutes minimum. Pour certains diagnostics, le professionnel se munira de matériels, alors que pour d’autres, vos relevés de consommation suffiront.

Combien coûte un diagnostic immobilier et qui paye les frais ?

Lorsque vous désirez vendre ou louer votre bien immobilier, les frais à payer au professionnel sont à votre charge. Il est néanmoins possible de négocier un règlement participatif avec l’acheteur dans certains cas. Vous l’avez sans doute deviné, il n’existe pas de coût fixe pour un diagnostic immobilier.

Le montant à payer dépend du nombre de diagnostics effectués, de la surface à évaluer et des prix pratiqués par chaque professionnel. Pour vous prémunir contre toute surprise, prévoyez toutefois un budget compris entre 500 et 1000 euros pour le diagnostic immobilier de votre bien.

Les différents types de diagnostics immobiliers à réaliser en fonction de la situation

Les diagnostics immobiliers à réaliser varient selon la situation. Toutefois, il y a les diagnostics obligatoires que vous devez impérativement réaliser lors de la vente ou location d’un bien immobilier. Ces derniers comprennent :

• Le diagnostic amiante qui vise à détecter la présence ou non de ce matériau dans votre bâtiment.

• Le constat de risque d’exposition au plomb (CREP) pour évaluer si le bien en question contient du plomb.

• Le diagnostic gaz et électricité, destiné à contrôler l’état des installations correspondantes.

• L’état parasitaire permettant de vérifier s’il existe une infestation par des insectes xylophages comme les termites.

Nous avons les diagnostics facultatifs que vous pouvez effectuer selon vos souhaits et/ou besoins. Les plus courants sont :

• Le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui mesure la consommation énergétique du bâtiment et sa capacité à réduire l’impact sur l’environnement.

• L’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT), indispensable pour informer le futur acquéreur ou locataire sur les risques environnementaux encourus dans certaines zones géographiques spécifiques.

Les conséquences d’un diagnostic immobilier défavorable sur la vente ou la location d’un bien

Les résultats d’un diagnostic immobilier défavorable peuvent avoir des conséquences importantes sur la vente ou la location d’un bien immobilier. Effectivement, si un diagnostic révèle la présence de risques pour les occupants (amiante, plomb, termites), le propriétaire est dans l’obligation de réaliser les travaux nécessaires afin de limiter ces risques.

Cela peut entraîner une baisse du prix de vente ou du loyer demandé par rapport à celui initialement prévu. Certains diagnostics obligatoires comme le DPE peuvent aussi influencer négativement la valeur marchande du bien s’ils révèlent une faible performance énergétique.

Dans certains cas extrêmes où il y a danger imminent pour les occupants (par exemple en cas d’amiante friable), le bien peut être considéré comme inhabitable jusqu’à ce que les travaux nécessaires soient effectués. Vous devez prendre en compte ces diagnostics avant toute transaction immobilière pour éviter des surprises désagréables et coûteuses.

En revanche, un résultat favorable à tous les diagnostics renforce l’image positive et rassurante du bien vis-à-vis des potentiels acquéreurs ou locataires. Cela peut permettre au propriétaire de fixer un prix supérieur à celui initialement envisagé et ainsi accélérer la vente ou la location du bien.