Comment bien choisir un verre trempé ?

Il existe plusieurs types de verre et parfois, vous êtes confus dans le choix de verre qui sera adapté à votre besoin. Parmi ces différents types, le verre trempé ou verre sécurité a le meilleur rapport qualité prix. D’ailleurs, comme son nom l’indique, c’est un verre clair qui est chauffé à une forte température puis refroidi par un jet d’air. Ce qui le rend plus résistant aux chocs thermiques. Explorez dans cet article les façons de bien choisir votre verre trempé.

Déterminer vos besoins 

La qualité exceptionnelle de ce verre permet de revêtir toutes les pièces de votre maison, à commencer par la conception de menuiseries jusqu’à la réalisation d’aménagement décoratif de votre intérieur. Le verre trempé est renforcé, il diminue les risques de coupures et de blessures en cas de bris de glace. Grâce à sa résistance, il est 5 fois plus solide qu’un verre classique. Quels que soient les chocs ou les accidents que va subir la vitre, elle va tenir le coup, c’est pourquoi il est recommandé d’opter pour une vitre incassable selon votre utilité. Elle peut être utilisée sous différentes fonctions comme :

A découvrir également : Comment décorer sa maison simplement ?

  • Paroi de douche ;
  • Séparation îlot de cuisine ;
  • Etagère ;
  • Verrière d’atelier ;
  • Protection de mobilier ;
  • Accessoires de téléphone.

Bien choisir l’épaisseur d’un verre trempé

Le choix d’un verre trempé est diversifié selon l’utilisation prévue du verre. En ce qui concerne les écrans de smartphones ou de tablettes, une épaisseur plus fine est généralement préférable afin de maintenir une sensibilité tactile optimale. Cependant, dans le cas d’applications nécessitant une résistance accrue aux chocs et aux rayures, opter pour une épaisseur supérieure pourrait garantir une protection plus efficace. De surcroît, il convient de souligner l’influence de l’environnement d’emploi, par exemple  dans des milieux professionnels ou industriels, il se peut qu’un verre plus épais soit requis pour faire face à des conditions particulièrement rigoureuses. 

Privilégiez les choix de qualité

Pour une qualité plus efficace d’un verre trempé, l’indice de dureté sur l’échelle de Mohs varie entre 6 et 9 H. Mais pour être plus sûr, optez pour un verre trempé de 9H, à cet indice supérieur, les chutes seront réduites, car elles sont absorbées par le verre trempé. De plus, cet indice permet au verre trempé de résister à la rayure d’un tournevis ou des objets tranchants. Puis, observez le taux de pénétration de la lumière à travers le niveau de transparence, s’il est supérieur à 90%, le verre trempé est considéré satisfaisant. 

A lire également : La chaise de bar idéale : Guide d'achat pour trouver le style de salon idéal

Connaître les revêtements qui le composent

La solidité d’un verre trempé est cinq fois plus dur qu’un verre normal dont sa fabrication est différente des autres, car il est chauffé dans un four de 700°C, puis retrempé à 300°C avec l’air froid pulsé. Ensuite, des feuilles de film plastique invisible en polyvinybutral sont ajoutées au verre pour former le fameux verre feuilleté. Un bon verre trempé possède également une couche appelée oléophobique, un répulsif antigras de surface qui permet d’éviter l’infiltration des doigts. Pour finir, il doit avoir une couche en silicone permettant la garantie d’une adhérence idéale et le manque de décollement.