Choisir son sommier : comment bien dormir et se reposer

Bien choisir son sommier est essentiel pour assurer un sommeil réparateur et une bonne qualité de vie. En effet, passer plusieurs heures chaque nuit allongé sur un matelas inadapté s’avère néfaste pour la santé à long terme. 

Les matériaux du sommier 

Le choix des matériaux du sommier est indispensable. Ils assureront le confort et le soutien de votre colonne vertébrale

A lire également : Le phénomène du mobilier vintage et ancien : origines et valeurs

Le bois

Le bois est l’un des matériaux les plus utilisés dans la fabrication des sommiers de par son aspect naturel et chaleureux. Il apporte confort et maintien grâce à sa structure en lattes.

Les sommiers en bois peuvent être massifs ou lamellé-collé. Le bois massif, plus qualitatif, vieillit mieux dans le temps. Cependant, son prix est plus élevé. Le bois lamellé-collé permet de fabriquer des sommiers plus abordables tout en conservant les qualités du bois.

A lire aussi : Une diversité de chaises de salle à manger pour parfaire votre aménagement

Il offre un bon équilibre entre fermeté et souplesse, convenant à la majorité des dormeurs. Il s’adapte bien aux changements de température et d’humidité, évitant les points de pression. Le choix du bois  influence son niveau de fermeté que ce soit : 

  • du hêtre ; 
  • du pin ; 
  • du mélèze.

Le métal

Traditionnellement, l’acier a longtemps été utilisé dans la fabrication des ressorts de sommier, lui conférant une excellente durabilité. On trouve également des sommiers à structure métallique.

Légers et résistants, ces modèles offrent un bon maintien grâce à leur rigidité. Ils sont équipés de lames ou de ressorts métalliques assurant fermeté et répartition de la pression.

Cependant, le métal peut parfois sembler moins confortable que le bois. Son contact direct avec le corps n’est pas toujours agréable. Le choix des ressorts et des revêtements est essentiel.

Les différents types de sommiers

Outre le choix des matériaux, la structure du sommier est aussi importante :

  • Sommier classique : à lattes ou à ressorts ensachés, c’est le type le plus répandu, offrant un bon rapport qualité-prix. 
  • Sommier à ressorts ensachés individuels : chaque ressort est isolé, assurant un plus grand confort et évitant les points durs. 
  • Sommier à lattes et à mousse : alliant le meilleur des lattes et de la mousse pour concilier soutien et confort.
  • Sommier à suspension : ses fils garantissant un maintien optimal de toute la surface du matelas. 
  • Sommier à eau ou à air : modules gonflables réglables assurant fermeté et ergonomie. 

Chaque type convient à des usages différents, il faudra bien identifier ses besoins avant de se décider.

Bien choisir en fonction de sa morphologie

Choisir un sommier adapté à sa morphologie est capital pour bénéficier d’un soutien optimal pendant le sommeil. Nos caractéristiques physiques exercent une influence directe sur notre posture et nos points de pression.

Le poids et la carrure sont à prendre en compte. Une personne de forte corpulence aura besoin d’un sommier offrant plus de fermeté. Il supportera convenablement son poids sans s’enfoncer. À l’inverse, un sommier trop rigide pourrait mettre en difficulté une personne de faible carrure.

La position de sommeil habituelle est également déterminante. Les dorsalgiques devront opter pour un modèle offrant un alignement parfait de la colonne vertébrale. Les dormeurs sur le côté bénéficieront d’une zone de soutien renforcée au niveau des hanches et des épaules.

Par ailleurs, la présence de problèmes lombaires ou rachidiens impose un sommier ergonomique, avec des zones de fermeté adaptées pour décompresser les zones sous pression. Les personnes ayant une morphologie particulière, comme des épaules larges ou un bassin étroit, nécessitent un sommier personnalisé épousant scrupuleusement la forme du corps.