Les demarches incontournables avant d’emmenager dans un logement etudiant.

Lorsque l’on quitte les bancs du lycée pour les études supérieures, cela s’accompagne de changements profonds, à commencer par l’emménagement dans son premier logement étudiant. Bien que la perspective de commencer à voler de ses propres ailes, loin du carcan familial, est exaltante pour beaucoup, accomplir cette étape sans heurts et dans les meilleures conditions n’est pas une mince affaire. La simple fait de trouver le logement étudiant qui saura répondre aux besoins et aux contraintes de l’étudiant est en lui seul un chemin semé d’embuches, qui requiert méthode, anticipation et souvent une certaine patience. D’autant qu’une fois que la recherche de logement étudiant a porté ses fruits, il faudra s’atteler à la réalisation de nombreuses démarches, dont certaines sont incontournables, pour ne pas dire obligatoires. Assurance habitation, contrats d’énergie et d’internet, demandes d’aides sociales, voici la To-do liste à effectuer accompagné d’infos utiles pour réussir son emménagement en logement étudiant sans accrocs.  

Étape 1 : Souscrire une assurance habitation. 

Souscrire un contrat d’assurance habitation est obligatoire pour pouvoir signer un bail de location, auquel le logement étudiant ne déroge pas, elle permettra également de couvrir de nombreux dégâts et sinistres, notamment les dégâts des eaux ou encore la perte de clé et l’appel à un serrurier dépanneur. . Cette étape est cependant rapide et facile à effectuer. Le budget des étudiants étant limité, l’assurance pour les étudiants chez société générale leur permettra de bénéficier de garanties étendues, avec une assistance en continu, le tout à prix étudiant. En effet, souscrire un contrat d’assurance habitation à la Société générale ne coute chaque mois que 3,73 € pour une chambre étudiante, 5,55 € pour un studio, ou encore 7,83 € pour un appartement comprenant deux pièces. 

A lire en complément : Comment puis-je transmettre son courrier postal ?

Étape 2 : Se tourner vers les fournisseurs d’énergie et d’internet. 

Avoir un toit sur la tête, c’est bien, pouvoir le chauffer, l’éclairer et disposer d’internet à domicile pour pouvoir étudier et se divertir, c’est encore mieux. Concernant l’énergie, au vu du contexte actuel, nous vous conseillons de vous tourner vers les opérateurs historiques de gaz et d’électricité, qui sont les seuls à proposer des tarifs réglementés, moins soumis aux hausses massives et historiques de l’énergie qui ont cours au moment où nous écrivons ces lignes. 

A lire en complément : Comment renvoyer le courrier à une bonne adresse ?

Étape 3 : remplir les dossiers de demandes d’aides sociales. 

De nombreux dispositifs et aides existent pour faciliter l’accès des étudiants au logement, notamment pour ceux dont les ressources sont modestes. Le CROUS et la caisse d’allocations familiales sont les premiers d’entre eux, et pour solliciter les aides qu’ils accordent il ne faut pas délayer la constitution et le dépôt de dossier pour toucher ces mêmes aides dans le temps imparti, le traitement des dossiers prenant parfois quelques semaines, voire plusieurs mois. Si vous êtes concernés par ces aides attribuées sous conditions de ressources, rassemblez donc dès que possible l’ensemble des pièces qui vous seront demandées. Mais aussi, déposez votre dossier dès que possible, même s’il est incomplet, spécifiquement pour une demande d’aide au logement, la date de dépôt de dossier faisant foi.

Enfin, un autre mécanisme permet aux étudiants dont les parents ne sont pas en mesure de se porter caution pour leur logement. Ainsi, si vous êtes dans cette situation, Action logement peut vous faire profiter de la garantie Visale, une caution locative gratuite destinée aux étudiants de 18 à 30 ans, sans condition de ressources.